Informer sans parti pris

Fête du travail en mode confinnement : Entre lassitude et colère  

2 min read

La 2ème fête du travail sous l’ère de la Covid-19 s’annonce chaude. Contrairement à 2020, où les populations et notamment les classes laborieuses ont dû faire preuve de compréhension et d’engagement contre les effets de la pandémie, le 1er mai 2021 est moins affecté par la pandémie que par ses répercussions sociales. Sur fond de lassitude de la population face aux restrictions anti-Covid, les autorités redoutent une rentrée sociale agitée, particulièrement après les appels lancés pour la célébration du 1er mai de manière présentielle sur la voie publique.
Le gouvernement a donc décidé, mardi, d’interdire toutes les célébrations sur le terrain de la Fête du travail, le 1er mai prochain, et ce pour respecter l’état d’urgence sanitaire. Il fait appel au sens de la responsabilité des syndicats pour convaincre les militants de rester chez eux.

Le communiqué de l’Exécutif réagit ainsi aux appels lancés pour la célébration du 1er mai de manière présentielle sur la voie publique.
Même les vaccinations anti-Covid-19 programmées pour le samedi 1er mai 2021 seront reportées au lundi 3 mai 2021, et seront administrées dans les mêmes centres de vaccination prévus initialement, a annoncé jeudi le ministère de la Santé. Les citoyens concernés recevront un SMS pour les informer du rendez-vous de vaccination. Le département souligne la nécessité de continuer à se conformer aux mesures de prévention avant, pendant et après la vaccination anti-Covid-19 pour contribuer aux efforts de lutte contre la propagation du virus, notamment après la découverte de nouveaux variants au Maroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.