Informer sans parti pris

Forum parlementaire : La France et le Maroc des partenaires stratégiques de premier plan (Déclaration finale)

3 min read

La France et le Maroc sont des partenaires stratégiques de premier plan qui partagent des intérêts communs dans nombre de dossiers régionaux et internationaux, ont souligné les parlements français et marocain au terme de leur quatrième Forum tenu vendredi à Paris.

« La France et le Maroc sont l’un pour l’autre des partenaires stratégiques de premier plan qui ont des intérêts communs dans de nombreux dossiers régionaux et internationaux et qui travaillent ensemble pour proposer des solutions aux principaux problèmes de notre temps », ont affirmé les deux parlements dans une Déclaration finale publiée au terme de leurs travaux.

Les deux parlements, qui se sont réjouis de « la solidité et de la qualité des relations » entre la France et le Maroc, comme en témoigne la tenue dans quelques jours de la 14ème Réunion de Haut Niveau (prévue le 19 décembre prochain dans la capitale française), ont affirmé que la coopération entre Paris et Rabat « doit servir la vision d’un espace méditerranéen, à travers la diplomatie parlementaire »

Ils ont souligné, dans ce contexte, que leur Forum est « l’un des vecteurs les plus aboutis du dialogue parlementaire entre les deux rives de la Méditerranée, qui contribue, de façon plus large, au rapprochement entre l’Europe et l’Afrique ».

S’agissant de la diplomatie parlementaire face aux défis planétaires, notamment le défi environnemental, l’une des thématiques débattues lors de cette rencontre, les participants au Forum se sont félicités que les mers et océans soient désormais inclus dans les plans d’action aux échelons mondial, régional et national pour agir contre les changements climatiques, appelant à une mobilisation sans faille des acteurs publics et privés.

Les participants au Forum ont mis en valeur, par ailleurs, les complémentarités de la France et du Maroc en faveur du développement dans toutes ses dimensions politique, économique, humaine et territoriale, à travers une coopération décentralisée, appelant de leurs vœux la mise en place d’un agenda commun à travers un programme ambitieux de coopération trilatérale ou de coopération structurantes Nord-Sud-Sud, qu’il s’agisse des échanges commerciaux, de l’investissement ou de la formation de personnels qualifiés.

Ces coopérations trilatérales et Nord-Sud-Sud pourraient s’exercer entre autres dans les domaines de la sécurité alimentaire, de la gestion de l’eau, de la réduction des vulnérabilités des secteurs productifs et des populations aux effets du changement climatique, des transports ou du numérique, ont-ils proposé.

Ils ont également souligné l’intérêt d’une concertation approfondie entre la France et le Maroc sur les villes durables, à partir des bonnes pratiques constatées dans les deux pays, afin de préparer le Sommet Afrique-France prévu en juin prochain à Bordeaux sur le thème « Changer les villes pour changer la vie ».

Ils ont fait valoir, dans ce contexte, le rôle crucial des collectivités locales et de la coopération décentralisée pour favoriser un équilibre des territoires, et ont convenu de rassembler leurs efforts pour promouvoir son développement.

Enfin, les délégations marocaines et françaises ont décidé d’assurer le suivi de leurs travaux et pris la décision de tenir le prochain forum parlementaire au Maroc en 2021.

Le Forum parlementaire France-Maroc, qui s’est ouvert vendredi matin au siège de l’Assemblée nationale française, avant de poursuivre ses travaux l’après-midi au Sénat, a été marqué par la présence des présidents des groupes d’amitié au sein des parlements des deux pays, de parlementaires français et marocains, ainsi que de l’ambassadeur de SM le Roi à Paris, Chakib Benmoussa.

Créé en 2013, le Forum parlementaire franco-marocain rassemble les Présidents et des parlementaires issus des assemblées des deux pays. Il se tient alternativement au Maroc et en France.

Ce forum se veut un lieu privilégié de concertation et de coopération entre les deux chambres du Parlement français et les deux chambres du Parlement marocain et représente la dimension parlementaire du partenariat d’exception unissant le Maroc et la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.