Informer sans parti pris

Harcèlement et agressions sexuelles : une onde de choc mondiale

4 min read

Showbiz, politique, médias, entreprises, sports, humanitaire: près de cinq mois après l’éclatement du scandale Weinstein, l’onde de choc mondiale des affaires d’agressions et de harcèlements sexuels s’étend, en partie portée par les hashtags #Metoo et #Balancetonporc ».
Plus d’une centaine de femmes ont accusé Harvey Weinstein depuis les premières révélations du New York Times début octobre 2017. Le producteur, débarqué le 8 octobre, est sous le coup d’enquêtes des polices de New York, Los Angeles et Londres, sans être pour le moment inculpé.
Plusieurs célébrités dont les acteurs Kevin Spacey, Dustin Hoffman, Michael Douglas ou James Franco ont été pris à leur tour dans le tourbillon d’accusations. Les accusations de sa belle-fille contre Woody Allen ont refait surface.
Le Metropolitan Opera de New York a écarté en décembre son directeur musical, James Levine, accusé par quatre hommes d’agressions sexuelles.
Le magnat américain du hip-hop Russell Simmons, mis en cause par plusieurs femmes pour viol et agressions, a abandonné toutes ses fonctions au sein de ses sociétés.
Le directeur du New York City Ballet, le Danois Peter Martins, qui avait dû démissionner après des allégations de harcèlement sexuel et d’abus physique portées par une vingtaine d’anciens danseurs, vient d’être innocenté.
Au Canada, Gilbert Rozon, l’éminent producteur et fondateur du festival Juste pour rire, a jeté l’éponge suite aux accusations de harcèlement et d’agressions sexuelles de plusieurs femmes à son encontre.
En décembre, l’Orchestre symphonique de Montréal a annoncé l’ouverture d’une enquête interne pour harcèlement sexuel à l’encontre du chef d’orchestre suisse Charles Dutoit.
Les présentateurs de NBC Matt Lauer et de CBS Charlie Rose ont démissionné, Tous deux accusés de harcèlement sexuel ou comportements déplacés.
Le numéro deux du gouvernement australien Barnaby Joyce a démissionné, après une polémique sur une liaison extra-conjugale et des accusations de harcèlement.
En Grande-Bretagne, le vice-Premier ministre Damian Green, accusé de harcèlement, a quitté ses fonctions après avoir reconnu avoir menti sur des images pornographiques découvertes sur son ordinateur au Parlement. Comme son homologue à la Défense Michael Fallon, pour avoir posé une main sur le genou d’une journaliste en 2002.
Au Canada, le ministre des Sports Kent Hehr a démissionné après des accusations de comportement inapproprié envers les femmes.
Aux Etats-Unis, ont démissionné du Congrès pour des raisons similaires les démocrates John Conyers et Al Franken, et le républicain Trent Franks.
En France, deux ministres, Nicolas Hulot et Gerald Darmanin, ont été accusés d’agression sexuelle, ce qu’ils nient catégoriquement.
L’islamologue suisse controversé Tariq Ramadan, inculpé pour viols après les plaintes de deux femmes, est écroué en France depuis le 2 février.
L’ONG britannique Oxfam est dans la tourmente depuis la révélation d’abus commis en Haïti par certains de ses employés après le séisme de 2010, scandale qui a conduit sa directrice adjointe à la démission. Un responsable a reconnu avoir payé des prostituées dans des locaux financés par l’organisation. D’autres abus ont été révélés au Soudan du Sud et au Liberia, et Oxfam enquête sur 26 nouveaux cas.
Le numéro deux de l’Unicef, le Britannique Justin Forsyth, a démissionné après avoir été accusé de comportement inapproprié envers des femmes lorsqu’il travaillait pour l’organisation Save the Children.
Le directeur exécutif adjoint d’Onusida, accusé d’agression sexuelle par une employée, mais blanchi par une enquête interne de l’ONU, a annoncé son départ de l’agence.
Médecins sans frontières (MSF) a recensé 24 cas de harcèlement ou abus sexuels en son sein en 2017.
Le plus grand scandale sexuel de l’histoire du sport américain, dévoilé en 2016, a connu son épilogue en pleine onde de choc Weinstein. L’ancien médecin sportif Larry Nassar a été condamné à de lourdes peines de prison, pour l’agression sexuelle d’au moins 265 gymnastes.
Le 9 février, l’ancienne nageuse olympique américaine Ariana Kukors a accusé Sean Hutchison, un des anciens entraineurs de l’équipe nationale, d’avoir abusé d’elle lorsqu’elle avait 16 ans, ce qu’il conteste.
Le magnat américain des casinos Steve Wynn, accusé d’agressions sexuelles, a quitté ses fonctions de PDG de Wynn Ressorts et de responsable des finances du Parti républicain.
Le numéro un de Ford en Amérique du Nord, Raj Nair, a quitté le groupe automobile pour « comportement inapproprié » non précisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.