Informer sans parti pris

L’action de l’Agence du développement digital est focalisée sur le capital humain

2 min read

L’action de l’Agence du développement digital, une structure qui a vu le jour en décembre dernier, est focalisée sur le capital humain, a affirmé, mardi à Paris, Nadia Filali, membre du Conseil d’administration de l’Agence.
Le capital humain est un des axes fondamentaux de notre stratégie, a expliqué Mme Filali qui intervenait lors de la 10-ème édition des rencontres économiques de l’Institut du Monde Arabe, tenue sous le thème : « La transformation digitale dans le monde arabe : enjeux et opportunités », insistant sur l’enjeu de l’éducation et de la formation pour diriger les jeunes vers les métiers du numérique.
L’inclusion numérique pour les populations est une des principales priorités de l’Agence, a-t-elle dit, soulignant l’importance de faciliter l’accès au numérique.
Elle a aussi évoqué la nécessité d’augmenter l’inclusion au niveau de l’économie via le numérique, mettant l’accent sur l’importance du digital pour le développement économique à travers notamment la mise en place d’écosystèmes dans ce domaine.
L’action de l’Agence vise en outre à permettre au Maroc de tirer profit de l’évolution de monde du numérique et digital pour qu’il devienne un hub pour l’Afrique, tout en arrivant à développer ses talents dans ce domaine, a ajouté Mme Filali.
Au niveau économique, le développement du numérique permettra de créer de la valeur plus particulièrement dans les secteurs de l’artisanat et du tourisme, a-t-elle estimé, notant que « l’économie du numérique est l’économie de demain ».
L’Agence œuvrera en outre à promouvoir le e-gouvernement et la modernisation de l’administration pour servir à la fois les citoyens, les usagers, les entreprises et les agents qui travaillent au sein des administrations, a-t-elle fait savoir.
Lors de cette rencontre, d’autres intervenants ont mis en exergue le rôle que peut jouer le Maroc en tant que hub africain pour le développement du numérique.
Les intervenants ont aussi abordé la pleine ébullition que connaît le digital dans le monde arabe qui s’est traduite par une transformation numérique des Etats et des entreprises, des écosystèmes de startups foisonnants, outre le développement du capital-risque, relevant que la transformation digitale du monde arabe offre de nombreuses opportunités d’affaires.
Lancées en 2014 par l’Institut du monde arabe, les Rencontres économiques sont une occasion pour les décideurs internationaux en lien avec le monde arabe d’échanger sur des enjeux économiques d’actualité et d’étendre leur réseau.
Les Rencontres économiques du monde arabe suivent des thématiques sectorielles (économie numérique, finances, secteur bancaire, développement urbain, transition énergétique) ou géographiques (Maroc, Egypte, Afrique subsaharienne).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.