Informer sans parti pris

Le Maroc célèbre la journée Nationale de l’Alphabétisation

2 min read
Par Farid Mnebhi

À l’occasion de la Journée Nationale de l’Alphabétisation, célébrée le 13 octobre de chaque année, et dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’Action National en matière de Démocratie et des Droits de l’Homme (PANDDH), l’Agence Nationale marocaine de Lutte Contre l’Analphabétisme (ANLCA), le Ministère d’État marocain chargé des Droits de l’Homme et des Relations avec le Parlement et le Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb ont organisé, le 16 octobre 2019, au Centre marocain d’Orientation et de Planification de l’Éducation (COPE), à Rabat, un séminaire portant sur deux thématiques : l’ancrage et la consolidation des principes des Droits de l’Homme dans les programmes d’alphabétisation et la mise en place d’un Centre de Ressources et d’Expertise pour l’Alphabétisation (CREA) intitulé « Projet CREA ».
Ce séminaire s’inscrit dans le cadre du renforcement de la qualité de l’action de l’alphabétisation par le renforcement des dispositifs existant en matière de renforcement des compétences, de qualification et de professionnalisation des acteurs de la lutte contre l’analphabétisme.
Les intervenants ont ainsi débattu de la thématique d’intégration des approches des Droits de l’Homme dans les programmes d’alphabétisation et la promotion de cette culture chez les bénéficiaires.
Cette rencontre a permis, également, de connaître le projet CREA et a ouvert le débat en vue de favoriser la mise en place d’un environnement favorable et propice à l’évolution et à la pérennisation du CREA.
Ces débats ont été sanctionnés par la signature d’une convention-cadre tripartite entre le ministre d’État chargé des Droits de l’Homme et des Relations avec le Parlement, l’ANLCA, l’UNESCO.
Ont pris part à ce séminaire les partenaires de l’ANLCA et de l’UNESCO relevant des secteurs public et privé, les représentants de la coopération internationale, les partenaires techniques et financiers et les organes de gouvernance de l’Agence.
Ainsi, l’Agence nationale marocaine de lutte contre l’analphabétisme (ANLCA), le ministre d’État marocain chargé des Droits de l’Homme et des Relations avec le Parlement et l’UNESCO ont unifié leurs efforts pour ancrer et consolider les principes des Droits de l’Homme dans les programmes d’alphabétisation.
Pour rappel, l’ouverture du chantier d’ancrage et de consolidation des principes des Droits de l’Homme dans les programmes d’alphabétisation, se veut une mise en œuvre des recommandations ressorties des Assises Nationales de l’Alphabétisation, tenues les 13 et 14 octobre 2017, sous le Haut Patronage de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.