Informer sans parti pris

Le Maroc et la Belgique se félicitent de la qualité de leur  coopération sécuritaire

3 min read

Le Maroc et la Belgique se sont félicités, vendredi à Bruxelles, de la grande impulsion donnée à la coopération entre les deux pays dans le domaine sécuritaire, par l’entretien téléphonique entre SM le Roi Mohammed VI et SM le Roi Philippe des Belges, le 23 novembre 2015.
Un communiqué conjoint publié à l’issue de la visite de travail effectuée à Bruxelles par le ministre de l’Intérieur, Mohammed Hassad et le Directeur général de la Sûreté Nationale et de la Surveillance du Territoire, Abdellatif Hammouchi, à l’invitation de M. Jan Jambon, vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur et de la sécurité du Royaume de Belgique indique que les deux parties ont tenu une réunion de travail à laquelle ont pris part, également, du côté belge, le ministre de la justice Koen Geens et le secrétaire d’Etat pour l’Asile et la Migration, Theo Francken.
La délégation marocaine a saisi cette occasion pour réitérer à M. Jan Jambon la solidarité du Royaume du Maroc avec la Belgique, suite aux attentats terroristes abjects ayant frappé Bruxelles, fin mars dernier, et a exprimé la pleine disposition des services de sécurité marocains à renforcer davantage la concertation et l’échange de renseignements avec leurs homologues belges.
Les discussions ont porté sur les questions d’intérêt commun, notamment la coopération en matière de lutte contre le terrorisme et le crime organisé, ainsi qu’en matière de gestion des flux migratoires.
A l’issue de cette réunion de travail, à laquelle ont pris part M. Samir Addahre, ambassadeur du Maroc auprès du Royaume de Belgique et du Grand Duché de Luxembourg et M. Hamid Chabar, wali directeur de la coopération au ministère de l’Intérieur, il a été procédé à la signature d’un Mémorandum d’Entente par lequel les deux parties se sont engagées à renforcer les mécanismes de coopération opérationnelle entre les services de sécurité des deux pays.
M. Jan Jambon a salué, à cette occasion, le caractère global et humaniste de la nouvelle politique migratoire adoptée par le Maroc, ainsi que le leadership du Royaume et son rôle de partenaire clé dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé.
Il a affirmé que cette rencontre constitue « une nouvelle étape dans la collaboration avec le Maroc », soulignant que la signature du Mémorandum d’entente intervient après l’adoption par le parlement belge d’un important traité entre les deux pays portant sur la criminalité organisée.
M. Jambon a affirmé qu’ »aussi bien sur le plan de l’asile et la migration que sur le plan de la politique de sécurité, grâce à cette convention, qui a exigé, à juste titre, de longues négociations, nous avons accompli des avancées énormes dans notre collaboration avec le Maroc, un de nos partenaires les plus importants dans la lutte contre le terrorisme ».
Pour sa part, le ministre belge de la Justice a affirmé qu’ »avec cet accord, sur le plan de la police et en particulier en ce qui concerne les foreign fighters (combattants étrangers), nous pouvons mieux collaborer en conformité avec notre législation nationale et dans le respect des droits fondamentaux et des libertés ».
Il a indiqué qu’ »un bon échange de données est important dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé qui ne s’arrête pas aux frontières d’un pays ».
« Je suis également heureux que nous ayons trouvé en le Maroc un partenaire constructif », a-t-il ajouté.
De son côté, le Secrétaire d’Etat belge à l’Asile et la Migration a indiqué que « l’un des problèmes pratiques en matière de sécurité est l’identification des personnes qui refusent de fournir leurs données d’identité correctes », précisant à cet effet que « les autorités marocaines nous viennent en aide, en comparant les empreintes digitales de nos services avec leur propre base de données. Ceci mène à une identification plus rapide et plus objective ».
Il a ajouté qu’avec cet accord, « le gouvernement marocain se montre un partenaire constructif et ce,  tant dans le cadre de la lutte commune contre le terrorisme que de la politique de migration ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.