Informer sans parti pris

Le plus grand delphinarium d’Afrique à Agadir !

3 min read

Le tourisme de distraction tend à se renforcer à Agadir. Tant mieux pour la diversité de l’offre qui s’accentue de plus en plus, en direction d’une clientèle, en quête de bien-être. Des investisseurs russes ont donc jugé bon de monter un projet d’envergure sur 16 000 m2, à plus de huit millions de dirhams. Surplombant le littoral de l’Atlantique, cette réalisation inédite de plus de 600 sièges, se veut un site d’attraction de haute facture qui allie exotisme et découverte. C’est bon augure pour une destination balnéaire dont les infrastructures d’animation manquent cruellement. Les travaux de ce beau joyau de pas plus de huit mois ont, en fait, insufflé une certaine impulsion incitatrice aux investissements à vocation à la fois attractive et raffinée.
La cérémonie d’inauguration a eu lieu, vendredi dernier, dans le quartier d’Anza, à une dizaine de kilomètres au nord de la capitale du Souss, en présence d’un parterre de personnalités la région, notamment le Wali de Souss Massa, le président régional, le consul général de la fédération russe, le consul honoraire de ce pays et bien d’autres. Après des allocutions de présentation du projet dont celle du consul général de Russie qui a mis en exergue les relations privilégiées entre les deux pays, l’assistance si nombreuse, a eu droit à belles prestations artistiques de trois dauphins et un phoque amenés de la mer noire, en compagnie de leurs dompteurs, sous les acclamations nourries des visiteurs. Des moments de liesse, face à des créatures saisissantes qui renvoient aux contrées les plus huppées du domaine. Sur fond musical, ces exhibitions de qualité font vivre des instants de haute intensité émotionnelle.
A ce propos, il importe de signaler que le modèle russe en la matière n’est pas à démontrer, du fait de sa popularité indéniable aussi bien en Iran, au Pakistan ou encore en Inde…il va sans dire que ce projet que les russe viennent d’implanter sur la côte nord d’Agadir consoliderait cet entrain de diversification de supports de divertissement, après le projet des crocodiles en l’occurrence, « crocopole », situé à une dizaine de kilomètres au sud d’Agadir, à proximité de la commune rurale de Drarga. Cette nouvelle création aquatique serait, sans doute, le point de mire des estivants et des touristes, à la recherche de l’invention en termes d’ingrédients divertissants du tourisme. Elle favoriserait la multiplication des projets de nature à fertiliser les investissements !
En effet, l’encouragement des investissements à Agadir, constitue une plus-value dans le secteur du tourisme. L’aspect animation pour une cité, longtemps considérée comme une destination prisée, est déterminant. Car, on ne peut concevoir  une ville à vocation touristique aussi bien interne qu’externe, sans variétés de loisirs pouvant créer une ambiance de communion.  » Agadir Delphin World  » est un nouveau projet d’attraction qui profite de ce nouveau climat de confiance qui règne actuellement dans l’une des plus belles baies du monde. Une belle initiative qui, à coup sûr, sera suivie d’autres projets de cette facture. Le soleil et la met sont certes, des atouts majeurs pour continuer à vendre une ville comme Agadir, encore faut-il agrémenter cette notoriété par des actions parallèles tel que celui que les russes viennent de proposer aux résidents et visiteurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.