dim. Déc 15th, 2019

L’enquête américaine sur les moteurs de Volkswagen élargie

1 min read

WASHINGTON (Reuters) – L’agence américaine de protection de l’Environnement (EPA) a informé lundi Volkswagen qu’elle élargissait le champ de son enquête sur les émissions polluantes des véhicules diesels du groupe automobile allemand.

L’enquête a été élargie à des modèles de 2014 à 2016 des marques Volkswagen, Porsche et Audi équipés de moteurs diesels de 3,0 litres. Il s’agit notamment du Volkswagen Touareg, du Porsche Cayenne et de différents modèles Quattro d’Audi.

L’EPA soupçonne le constructeur allemand d’avoir installé sur ces modèles des logiciels permettant d’émettre jusqu’à neuf fois plus d’oxydes d’azote (NOx) que les seuils autorisés.

Après les premières révélations de l’EPA le 18 septembre, Volkswagen a reconnu avoir installé sur 11 millions de véhicules à travers le monde un logiciel de manipulation des tests sur les émissions polluantes de ses moteurs diesels.

Le constructeur allemand a en revanche démenti lundi avoir installé le moindre logiciel de manipulation sur ses moteurs diesels V6 de 3,0 litres. Il a dit coopérer pleinement avec l’EPA.

Le nouveau volet de l’enquête des autorités américaines annoncé lundi porte sur environ 10.000 voitures vendues aux Etats-Unis depuis 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.