Informer sans parti pris

Les Bourses européennes attendues dans le vert à l’ouverture

2 min read

Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse mardi à l’ouverture, le feu vert donné par Donald Trump à une transition vers une administration Biden, qui pourrait inclure l’ancienne présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen, s’ajoutant à l’optimisme suscité par des nouvelles encourageantes sur les vaccins contre le Covid-19 laissant espérer une rapide reprise économique mondiale.

Les contrats à terme signalent une hausse de 0,98% pour le le CAC 40 parisien, de 0,54% pour le Dax à Francfort, de 0,46% pour le FTSE à Londres et de 0,52% pour l’EuroStoxx 50.

Donald Trump a autorisé lundi l’administration américaine à entamer le processus de transition pour le président élu Joe Biden, lui donnant accès à des fonds et des comptes-rendus, alors même que le président sortant a promis de continuer à contester les résultats de l’élection présidentielle du 3 novembre.

A l’image de Wall Street, les places européennes devraient également bien accueillir une information selon laquelle Joe Biden prévoit de nommer l’ancienne présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen, au poste de secrétaire au Trésor, confiant à une économiste chevronnée la tâche de sortir les Etats-Unis de la crise due à la pandémie.

Ces facteurs s’ajoutent à la perspective d’une prochaine mise à disposition de vaccins, qui fait espérer aux investisseurs que la crise du coronavirus approche de son terme, et avec elle les restrictions à travers le monde qui pèsent sur l’activité économique.

« Les traders sont toujours portés par les annonces sur les vaccins qui rendent la fin de la pandémie imaginable. Les récentes données américaines ont rétabli un peu de confiance dans le fait que l’économie se maintient malgré la recrudescence des infections et l’absence douloureuse de nouvelles mesures de relance », selon une analyste chez IG.

Du côté de la conjoncture, la croissance allemande a été révisée au hausse à 8,5% pour le troisième trimestre, un chiffre historique. Le marché prendra connaissance à 09h00 GMT du climat des affaires dans la plus grande économie d’Europe.

Le dollar repart à la baisse face à un panier de référence (-0,11%), après avoir été soutenu la veille par des indices PMI « flash » américains supérieurs aux attentes et l’euro avance légèrement, à 1,1849 dollar.

Sur le marché obligataire, le rendement du Bund à dix ans gagne plus d’un point de base à -0,564%.

S’agissant du marché pétrolier, le baril de Brent gagne 1,06% à 46,55 dollars, au plus haut depuis mars et le baril de brut léger américain prend 1,25% à 43,6 dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.