Informer sans parti pris

Les services météorologiques marocains sont très avancés

3 min read

Les services de la météorologie nationale  sont très avancés par rapport aux pays de la région, a affirmé samedi à Londres  Mme Charafat Afailal, ministre déléguée Chargée de l’Eau.
Dans une déclaration à la MAP en marge de sa visite de travail au Centre  Européen pour les Prévisions Météorologiques à Moyen Terme (CEPMMT) du 14 au 15  avril, Mme Afailal a fait savoir que la Direction de la météorologie nationale  (DMN) dispose de compétences reconnues mondialement dont certaines travaillent  actuellement au sein du prestigieux CEPMMT basé en Angleterre.
Elle s’est félicitée des liens de coopération existant entre la DMN et le  CEPMMT qui regroupe une trentaine de pays européens, affirmant que la DMN est  l’unique institution non européenne siégeant au sein de ce centre européen,  leader dans le domaine des prévisions météorologiques.
Selon Mme Afailal, la DMN et le CEPMMT ont convenu d’organiser des  sessions de formation au Maroc au bénéfice de pays africains et de permettre  une forte présence de ce centre européen à la COP22 prévue du 7 au 18 novembre  prochain à Marrakech
En novembre 2006, la DMN avait signé une convention de coopération avec  le CEPMMT. Cet accord qui est le premier du genre avec un pays non européen,  reflète la place importante qu’occupe la DMN au sein de la communauté  scientifique internationale et son expérience avérée dans le domaine de la  météorologie opérationnelle et la recherche.
Le développement des axes de la coopération dans le domaine de la  météorologie est une stratégie adoptée par le Maroc depuis longtemps, le but  étant de bénéficier des mécanismes et techniques modernes dans un domaine  scientifique de prévision connu par une évolution rapide et de répondre avec  plus de précision à ses besoins en matière de prévision à moyenne échéance  (jusqu’à10 jours) et saisonnière.
La coopération avec le  CEPMMT permet à la DMN d’accéder à la plus grande  base de données météorologique à l’échelle internationale et d’utiliser les  ressources informatiques très performantes dont dispose ce Centre.
Elle vient compléter la présence de la  DMN au niveau international et  renforcer  son image et sa notoriété  au sein de la communauté scientifique  internationale, surtout qu’elle assure la 3-ème vice-présidence de  l’Organisation Mondiale de Météorologie (OMM), et elle est vice-président du  premier groupe de travail du Groupe d’experts internationaux sur l’évolution du  climat (GIEC).
La DMN assure aussi la présidence du Consortium Aladin, le projet  ambitieux qui combine plusieurs pays européens et dispose des modèles  numériques qui fournissent des prévisions détaillées pour les échéances de 3 à  72 heures.
Le CEPMMT constitue l’organisme technique le plus perfectionné du monde  en matière de prévision numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.