Informer sans parti pris

Liban : Nasrallah durcit le temps contre les manifestations

1 min read

Le secrétaire général du Hezbollah Hassan Nasrallah a affirmé vendredi dans un discours, que le mouvement de contestation « n’est plus aujourd’hui un mouvement populaire spontané ». « Il a commencé par l’être, mais il ne l’est plus, a-t-il ajouté. Ce mouvement est aujourd’hui mené par des partis et des forces politiques ainsi que des personnalités et entreprises spécifiques. Il y a même une direction de coordination et de financement ». « Toutes ces festivités, la nourriture et les boissons qu’on y trouve, la couverture médiatique… tout cela nécessite un financement », a-t-il indiqué, appelant les contestataires à être transparents à ce niveau et à révéler les sources de leur financement.

Le discours du leader chiite intervient peu après une énorme bagarre ayant opposé ses partisans à des manifestants place Riad el-Solh, dans le centre-ville de Beyrouth, où son discours a été retransmis sur écran géant. Les violences entre les deux camps ont fait plusieurs blessés et ont poussé la police anti-émeutes à intervenir pour les séparer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.