Informer sans parti pris

Libre-échange : L’expérience du Maroc suscite un grand intérêt pour les pays du COMCEC

3 min read

Plusieurs pays qui participent la 34è session du Comité permanent pour la coopération économique et commerciale des Etats membres de l’Organisation de coopération islamique (COMCEC), qu’abrite Istanbul, ont exprimé un grand intérêt pour l’expérience marocaine dans le domaine commercial et des accords de libre-échange, a affirmé le ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy. Le ministre qui préside la délégation marocaine à cette session, qui se tient du 26 au 29 novembre à Istanbul, a affirmé que plusieurs pays ont demandé au Maroc de partager son expérience concernant les accords de libre-échange signés par le Royaume avec d’autres pays.
Dans une déclaration à la MAP, M. Elalamy a indiqué que les entretiens qu’il a eus avec les présidents des délégations d’autres pays et les représentants des instances relevant de l’OCI ont porté sur le secteur commercial qui constitue une source de préoccupation pour tous les pays, précisant que le développement de la mondialisation, les accords de libre-échange et les espaces commerciaux communs préoccupent certains Etats qui expriment leur besoin de s’adapter à ce contexte.
Il a également indiqué que les entretiens avec ses homologues du Qatar, du Gabon et le président de la Banque islamique de développement (BID) ont permis l’examen des voies et moyens d’accroître les échanges intra-islamiques, relevant que l’expérience marocaine suscite l’intérêt d’un grand nombre de pays arabes, islamiques et africains qui apprécient le développement réalisé par le Royaume.
L’objectif, poursuit le ministre, est de partager les expériences dans les deux sens, ajoutant que le Royaume dispose d’expériences qui intéressent nombre de pays et « nous nous intéressons à des expériences pouvant être mises en œuvre au Maroc avec des résultats très prometteurs ».
Ces entretiens ont été aussi une opportunité pour s’informer des expériences réussies de plusieurs pays notamment l’expérience de partenariat entre les secteurs public et privé qui a enregistré un succès important en Turquie, a ajouté M. Elalamy.
Selon le ministre, ces rencontres riches, intenses et efficaces ont permis également de s’informer sur une nouvelle approche des présidents d’autres délégations en majorité nommés récemment dans leurs postes et qui se distinguent par le fait qu’ils sont issus du secteur privé, notant que l’échange entre les secteurs public et privé est de nature à apporter une valeur ajoutée.
La participation du ministre à cette session s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations économiques et commerciales entre le Maroc et les Etats membres de l’OCI.
En 2017, le montant global des échanges commerciaux entre le Royaume et les pays de l’OCI a dépassé 82 milliards de dhs, dont 29,7 milliards dhs pour les exportations.
Les exportations marocaines vers les pays de l’OCI sont constituées essentiellement de l’acide phosphorique, les engrais naturels et chimiques et les voitures touristiques, et les principaux produits importés sont l’huile de pétrole brut, le gaz de pétrole, les matières et produits en plastique ainsi que les voitures industrielles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.