L’industrie de la culture et de la création génère 3% du PIB mondial

2 min read

Les secteurs de la culture et de la création (11 au total) ont généré 2.250 milliards de dollars de revenus en 2013, soit 3% du PIB mondial, montrent les résultats du premier panorama réalisé par le cabinet Ernst & Young et présenté à l’Unesco. Dans le détail, la télévision génère 477 milliards de dollars, devant les arts visuels (391 milliards) et les journaux / magazines (352 milliards). Les « ICC » emploient par ailleurs 29,5 millions de personnes, soit 1% de la population active mondiale, dont 6,73 millions dans les arts visuels; 3,98 millions dans la musique et 3,67 millions dans le secteur des livres.

L’Asie-Pacifique en tête

Générant 743 milliards de dollars de revenus et 12,7 millions d’emplois, l’Asie-Pacifique est le premier marché des industries créatives et culturelles. « Elle abrite de grands acteurs du milieu, comme Tencent, le système de messagerie instantanée le plus utilisé en Chine, alors que le journal japonais Yomiuri Shinbun est le plus vendu au monde (10 millions d’exemplaires imprimés par jour). Par ailleurs, l’industrie du livre indien est devenu le 10ème marché mondial en 2014, peut-on lire dans l’étude.

L’Europe se situe en deuxième position (709 milliards de dollars, 7,7 millions d’emplois), devant l’Amérique du Nord (620 milliards, 4,7 millions d’emplois), grâce à un solide héritage historique. Ainsi, sept des dix musées les plus visités au monde sont implantés sur le Vieux continent. Londres est le premier marché de l’art, alors que la société française Publicis est un acteur majeur du marché de la publicité. Enfin, les ICC de l’Amérique Latine ont totalisé 124 milliards de dollars de revenus et 1,9 million d’emplois, contre 58 milliards de dollars et 2,4 millions de postes en Afrique et le Moyen-Orient.

Les ICC, 1er contributeur de l’économie numérique

Le poids économique de ces industries est d’autant plus important que les ventes de l’électronique et les dépenses de télécommunications sont tributaires des biens culturels, fait valoir l’étude. « De nouvelles formes de contenus et des plates-formes numériques ont émergé pour stimuler la créativité et l’innovation en ligne. Par conséquent, le contenu culturel, produits et les services ont un impact direct sur les ventes d’appareils électroniques utilisés pour les apprécier (tablettes, e-lecteurs, TV, DVD) », expliquent les auteurs. Les smartphones et tablettes constituent par exemple l’avenir du jeu vidéo, notamment en Asie-Pacifique. En outre, en 2013, les biens culturels digitaux ont constitué la première source de revenus de l’économie numérique (66 milliards de dollars).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.