Informer sans parti pris

L’Institut Royal des Etudes Stratégiques, quatrième meilleur think-tank dans le monde arabe

3 min read

L’Institut Royal des Etudes Stratégiques (IRES – Maroc) occupe la quatrième place sur la liste du top 10 des meilleurs think-tanks dans le monde arabe au titre de l’année 2014/2015, selon un rapport publié récemment par le Centre émirati des études et de recherches stratégiques.

Dans un contexte de mondialisation accélérée et dans un environnement national, caractérisé par de multiples transitions, le Maroc a choisi d’appréhender la complexité dans sa globalité et de développer une expertise orientée vers l’anticipation. C’est dans ce contexte qu’est intervenue la création de l’Institut Royal des Etudes Stratégiques (IRES) en novembre 2007.

L’IRES a pour vocation de contribuer à éclairer la prise de décision stratégique. Sa mission est de mener des études et des analyses stratégiques sur les questions dont il est saisi par Sa Majesté Le Roi et d’assurer une fonction de veille, au niveau national et international, sur des domaines jugés stratégiques pour le pays. Il analyse les questions nationales à caractère structurel, examine les relations extérieures du Maroc dans leurs multiples dimensions et accorde un grand intérêt aux questions globales.

Les travaux de l’institut, tant au niveau des études que de la veille stratégique, visent à mettre l’accent sur les politiques publiques afin d’éclairer les choix en matière de réformes de fond qu’appelle le projet de société démocratique et moderne dans lequel le Maroc est résolument engagé. Cette vocation confère à l’IRES un positionnement original sur la scène nationale, au cœur des enjeux politiques, économiques et sociaux du pays. 

 Ses interventions portent sur :

un champ d’analyse large qui lui permet d’aborder les principales problématiques du pays, selon une approche transversale et multidimensionnelle;

un horizon temporel qui transcende les questions conjoncturelles.

La réflexion stratégique menée par l’IRES a pour but de comprendre les évolutions du contexte mondial, régional et national, d’anticiper les risques, mais aussi les leviers que ces évolutions recèlent pour le Maroc et de proposer des politiques publiques innovantes, adaptées à ces enjeux.

Elle s’opère dans un contexte d’ouverture de l’IRES sur son environnement extérieur, en prônant une démarche partenariale à l’échelle nationale et internationale qui suscite l’émulation intellectuelle et les synergies et libère la création et l’innovation. A cet effet, l’institut joue un rôle de pont entre les pouvoirs publics, le milieu académique et la société civile. 

Depuis sa création jusqu’à fin juillet 2015, l’IRES a pu mettre à son actif des réalisations, lui ayant conféré une certaine notoriété. Il a élaboré près de 90 rapports dont 22 rapports stratégiques et à caractère institutionnel, 58 rapports thématiques et 9 rapports liés à l’activité IRES.Forum et organisé deux conférences internationales sur le changement climatique et les villes du futur ainsi que plus de 175 séminaires sur des thématiques variées. L’IRES a mobilisé environ 190 chercheurs associés et une soixantaine de doctorants, en plus de ses ressources internes. 

La mission d’étude s’est traduite par l’analyse de questions complexes, se rapportant au lien social, au changement climatique, à la compétitivité globale, aux relations internationales, au capital immatériel …

Dans le cadre de sa mission de veille, l’IRES traite de manière permanente une dizaine d’axes stratégiques, comprenant chacun trois domaines de veille stratégique, assure le suivi d’un millier d’indicateurs stratégiques et analyse, annuellement, près de 500 publications, émanant d’organismes nationaux et internationaux de référence. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.