Informer sans parti pris

Mer Méditerranée « Blue Panda » voilier de WWF arrive à Tanger le 30 octobre 2019

3 min read

Le Maroc sera la dernière étape des 11 escales du vogage en Mer Méditerranée de  » Blue Panda », voilier du Fonds mondial pour la nature (WWFWorld Wide Fund for Nature) qui a levé l’ancre à Toulon le 29 mai dernier, pour sillonner la Méditerranée dans l’objectif de sensibiliser le grand public au danger que représente la pollution marine.
En voyage autour de la mer Méditerranée, le Blue Panda, voilier de WWF, effectuera plusieurs escales dans divers pays de la côte méditerranéenne, en vue de sensibiliser les populations rencontrées à la beauté de l’environnement marin méditerranéen et de sa faune sauvage, indique un communiqué de l’ONG.
La structure espère lancer un appel à la protection des littoraux et des fonds marins menacés de pollution par les déchets plastiques et les résidus d’extraction de pétrole.
Durant son voyage en mer de plus de six mois, passant par la France, l’Italie, la Grèce, la Turquie, la Tunisie et, pour finir au Maroc exactement à Tanger, le voilier réunit à son bord une équipe de bénévoles et des membres du staff de l’ONG. Le bateau fera escale dans plusieurs ports et marinas pour mettre en avant l’histoire de la richesse souvent méconnue de la biodiversité marine de la Méditerranée, lit-on dans le communiqué.
Créée en 1961, l’organisation non gouvernementale internationale WWF dont la mission est de veiller à la protection de l’environnement et du développement durable, espère sensibiliser le grand public aux impacts de longues décennies de mauvaise exploitation et de pollution des richesses de la Méditerranée. Pendant chaque escale, l’intérêt sera porté vers la sensibilisation des populations locales, les structures locales et les touristes aux bienfaits de la biodiversité de la mer Méditerranée, mais aussi souligner “dans quelle mesure notre vie, nos emplois et notre économie en dépendent”, relève WWF, considérée comme l’une des plus importantes ONGI environnementales dans le monde avec plus de 6 millions de soutiens opérant dans plus de 100 pays et supportant près de plus de 1000 projets écologiques..
D’après le programme, la première escale est prévu en Grèce, dans le sanctuaire Pelagos pour y mener des recherches scientifiques sur le statut et le comportement des cétacés et pour proposer des mesures visant à réduire le risque de contamination plastique et de collision de navires dans la région. De juillet à novembre, le bateau rejoindra les principales destinations touristiques côtières de la Méditerranée, comme la ville italienne d’Argentario, Nice et Marseille, Istanbul ou encore Tunis. L’objectif ultime étant de sauver la mer Méditerranée considérée officiellement la mer la plus polluée d’Europe : 600 000 tonnes de plastique y sont déversées chaque année. Un récent reportage de TF1 (12 aout 2019) est revenu sur ce terrible constat « La Méditerranée, Une mer poubelle: le phénomène peut-il être endigué? ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.