Informer sans parti pris

Mondial 2018 : La France retrouve la Croatie et Nestor Pitana

3 min read

Soccer Football - World Cup - Quarter Final - Uruguay vs France - Nizhny Novgorod Stadium, Nizhny Novgorod, Russia - July 6, 2018 Uruguay's Diego Godin clashes with France's Kylian Mbappe as referee Nestor Pitana intervenes REUTERS/Damir Sagolj

La finale du Mondial de Russie suscite depuis trois jours les analyes et commentaires des Français sur les chances des «Bleus» de l’emporter devant une sélection croate que les observateurs reconnaissent accrocheuse, tenace et conquérante.

C’est une équipe «increvable» qui «ne lâche rien», notent les analystes qui en veulent pour preuve la remontada opérée, mercredi , en demi-finale face à l’Angleterre où après avoir été menée (0-1), elle a fini par prendre le dessus (2-1).
Les joueurs français en sont conscients à l’image de Paul Pogba et de Samuel Umtiti qui, dans des déclarations jeudi, pèsent la lourdeur de la tâche devant une équipe bien structurée autour du madrilène Luka Modric et qui aura envie, en outre, de prendre sa revanche après la défaite en demi-finale lors du Mondial 1998 (1-2) face à la France qui avait permis alors aux «Bleus» de se frayer un chemin pour monter sur le toit du Monde.
L’argument selon lequel les Croates peuvent manquer de fraicheur physique du fait qu’ils ont joué la demi-finale 24 heures après la France ou qu’ils ont dû aller à trois reprises aux prolongations pour boucler leur match (un cumul de 90 minutes de jeu, soit l’équivalent d’un match), ne semble pas trop convaincre.
Les analystes s’accordent en effet à considérer qu’à ce stade, la motivation transcende la fatigue qui pourrait s’être accumulée au fil des matchs et donner des ailes à des joueurs qui voudront inscrire leurs noms et celui de leur pays en lettres d’or dans les annales du football.

L’Argentin Nestor Pitana, qui avait déjà dirigé le quart de finale France-Uruguay, a été désigné arbitre de la finale du Mondial-2018 France-Croatie, a annoncé jeudi la Fifa. Les Bleus s’étaient imposés 2 à 0 en quart de finale contre l’Uruguay. L’argentin avait, entre autres, arbitré le match d’ouverture Russie-Arabie saoudite (5-0).

Après 62 matchs disputés et avant les deux derniers matches de cette Coupe du Monde de Russie, les statistiques font état de quatre expulsions, un fait sans précédent depuis 40 ans.
Même au niveau des avertissements, la Coupe du Monde en Russie fait figure de modèle. 214 biscottes ont été distribuées. C’est moins que lors des cinq précédentes éditions de ce tournoi. Le record est aussi détenu par le tournoi de 2006, avec 326 cartons jaunes enregistrés.

Un imposant service de sécurité mobilisant quelque 12.000 hommes sera mobilisé à Paris à l’occasion la célébration, le 14 juillet, de la fête nationale française et en prévision d’une victoire de la France dimanche en finale.
La finale du Mondial-2018 est programmée ce dimanche à Moscou au célèbre stade Loujniki.

 

Légende : L’arbitre argentin Nestor Pitana, qui avait déjà dirigé le quart de finale France-Uruguay, a été désigné arbitre de la finale du Mondial-2018 France-Croatie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.