Informer sans parti pris

Mondial 2026 : Que peut-on retenir de la visite de la Task Force de la FIFA ?

4 min read
Quelle impression a laissé la visite de la très redoutée Task Force de la FIFA à l’issue de sa visite au Maroc? Les journalistes marocains et internationaux qui ont couvert ce qui était censé être une conférence de presse du président du comité de soutien à la candidature, le milliardaire et néanmoins ministre  sont restés sur leur faim; D’abord, à cause du comportement de Alamy qui a refusé le jeu des questions réponses et surtout à cause des rumeurs véhiculées par les médias américains en concomitance avec l’arrivée de la Task force. Les Marocains vivent en effet une véritable guerre des nerfs avec cette candidature, contrairement aux précédentes et pour cause, le rival, notamment les US sont connus pour leur agressivité et leur recours systématique à une sale guerre médiatique.

Le président du Comité de soutien à la candidature du Maroc pour l’organisation de la Coupe du monde 2026, Hafid Alamy a fait, vendredi 20 avril, une déclaration à la presse suite à la visite d’inspection, du 16 au 19 avril, de la Task Force de la FIFA au Royaume.

Lors de cette rencontre, qui était censé se tenir sous une forme d’une conférence de presse, et qui fut décalé de plusieurs heures, Hafid El Alamy, a présenté un compte-rendu de l’évaluation du dossier marocain par la délégation de l’instance, composée de cinq membres de la Task Force, trois de l’administration de la FIFA et un auditeur chargé de la conformité. Cette visite d’inspection a couvert Marrakech, Agadir, Tétouan, Tanger et Casablanca. Une occasion pour la délégation, selon lui, de constater le développement des infrastructures du Maroc.

« Les membres de la Task Force ont visité l’hôtel Mamounia, le Sofitel d’Agadir, Hilton Tanger City Center, l’hôtel Tamuda Bay et le Sofitel Tour Blanche. Ils ont également inspecté les stades de Marrakech (le grand stade et le stade El Harti), le grand stade Ibn Batouta de Tanger, le grand stade Adrar d’Agadir et le centre d’entraînement du MAT », a-t-il précisé.

El Alamy a ajouté que la délégation a emprunté, lors de ses déplacements, l’autoroute Marrakech Agadir, visité le port Tanger Med, l’Office des foires et expositions de Casablanca, la mosquée Hassan II et la corniche de la métropole. « Pour la FIFA, c’est important d’inspecter les lieux où les supporters feront la fête », a-t-il expliqué.

A propos des infrastructures en cours de réalisation, la Task Force de la FIFA a visité les projets hôteliers de Taghazout, le chantier du stade de Tétouan, le terrain sur la route de l’Ourika destiné à accueillir le futur centre des congrès, le terrain à Ben Slimane devant accueillir le grand stade de Casablanca et le chantier de la gare LGV de Tanger.

Toutefois, le parcours de la délégation de la FIFA a connu quelques « déviations » par rapport au programme initialement proposé par le comité de candidature et approuvé par l’instance. « Ces déviations résultent de demandes spéciales de la FIFA formulées une fois sur place comme la visite de Taghazout, de Tétouan et du stade de Tanger », a souligné El Alamy, ajoutant que l’instance avait le droit d’ajouter un certain nombre de points qui font partie de la proposition marocaine à sa visite.

Si les membres de la Task Force ont affiché leur satisfaction pour la qualité du dossier remis lors du dépôt de candidature, le concept des stades modulaires, les infrastructures de transport, la qualité de l’organisation de la visite et le sérieux et la crédibilité du dossier, ils ont tout de même émis quelques remarques. Celles-ci concernent la capacité à livrer des projets, la qualité des stades et les espaces d’hospitalité et d’accueil des VIP. Ils ont d’ailleurs noté la non-conformité d’une partie des gradins des stades à cause des pistes d’athlétisme et des bannières LED qui masquent la visibilité de la ligne de touche pour une partie du public.

A la fin de la visite, la délégation a affirmé avoir ressenti une passion de l’ensemble de la population et l’implication exceptionnelle de l’ensemble de l’Etat marocain. « Nous avons reçu les membres de Task force le 16 avril à 19h à l’aéroport de Casablanca et nous les avons accompagnés au même aéroport ce matin à 1h30 sans jamais les quitter. Ils étaient vraiment satisfaits par cette visite d’inspection. Je pense aujourd’hui que nos interlocuteurs connaissent mieux le Maroc », a assuré El Alamy.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.