Informer sans parti pris

Plan d’urgence pour la restructuration du Basketball marocain

5 min read

Le Gouvernement marocain a décidé la prorogation jusqu’au 20 mai 2020 de l’Etat d’urgence sanitaire pour freiner la prolifération du coronavirus au Maroc. A cet effet, plusieurs mesures ont été prises notamment la fermeture des établissements pouvant accueillir du public y compris ceux sportifs (couverts et de plein air), ainsi que l’annulation des rassemblements et l’arrêt de toutes les activités sportives.
A l’instar de toutes les organisations sportives marocaines, le comité provisoire chargé de la gestion de la FRMBB contraint de respecter les mesures sanitaires obligatoires prises à l’échelle nationale, a suspendu provisoirement toutes les activités inscrites dans le cadre du plan d’action de restructuration de ladite fédération, et a reporté, suite à la demande des dirigeants des ligues régionales, toutes les Assemblées Générales Extraordinaires Statutaires et Ordinaires Electives, et ce jusqu’à la levée officielle de cet état de siège par les autorités compétentes.
A reconnaître que, juste après la tenue de l’Assemblée générale extraordinaire le 29 février 2020 et qui a été couronnée par l’approbation de nouveaux statuts, la famille du Basketball a repris espoir en voyant rejaillir une réelle volonté de remettre cette discipline sur les bons rails.
A rappeler que ces dernières années, la fédération Royale Marocaine de Basketball a connu des conflits entre les parties belligérantes, ainsi qu’une multitude de problèmes, de dysfonctionnements et des obstacles au niveau de toutes ses composantes, ce qui a affecté négativement son fonctionnement normal, son image et son rayonnement tant national qu’international.
Les rapports d’audit, respectivement élaborés par un cabinet spécialisé (2018) accrédité par le ministère et un expert désigné par le tribunal administratif (2019), confirment l’existence de multiples dysfonctionnements liés au mode de gouvernance de la Fédération.
Pour faire face à ces épineux problèmes structurels, le comité provisoire a décidé d’agir par priorité en privilégiant les chantiers à caractère d’urgence et d’importance cruciale, notamment la refonte des textes (statuts et règlements généraux), l’assainissement de la situation financière de la fédération, l’élaboration du projet de restructuration de toutes les composantes de la fédération, la préparation des conditions favorables pour la tenue d’une A-G élective et enfin la consolidation de la coopération avec la FIBA Afrique et Internationale.
La structuration des associations sportives a constitué la première étape de grande envergure. Il est important de préciser que la FRMBB est la seule fédération parmi les 55 reconnues par le ministère de tutelle qui a tenu les Assemblées générales de toutes ses structures que par seulement des associations agrées conformément aux textes de loi en vigueur..
De même pour les ligues régionales, une grande partie ont déjà tenue leur Assemblée générale extraordinaire (Rabat-Kenitra/ Draa Tafilalet/ Fès-Meknès/ Oriental/ Marrakech-Tensift…).Quant aux Assemblées générales électives elles seront programmées juste après la levée de l’état d’urgence sanitaire.
Concernant la compétition sportive qui constitue le cœur de métier de la Fédération, le comité provisoire a constitué une commission Ad-hoc composée des membres de la famille du Basket, laquelle a élaboré un plan de développement stratégique 2020-2030, et qui sera livré au nouveau bureau élu. Ce plan de développement touche essentiellement la préparation des équipes nationales selon une nouvelle vision, le lancement du championnat national, la formation des cadres techniques et managériaux, et enfin assurer le rayonnement de la fédération au niveau territorial et international.
Quant à l’équipe nationale, le comité provisoire a opté pour une nouvelle vision qui consiste à privilégier l’intégration des jeunes pour sa constitution afin de préparer une relève sur le moyen et le long terme au lieu de chercher des résultats instantanés, et à instaurer d’une nouvelle culture et un état d’esprit basé sur la discipline, la rigueur et le respect.
A cet effet, le choix était porté sur le cadre national Nawfal Ouryachi pour ses compétences et son expérience avérée. Trois stages de présélection ont permis de nous proposer l’ossature d’une nouvelle équipe nationale jeune qui a besoin d’un encadrement permanent au niveau de la DTN et surtout dans les clubs, ce qui rend indispensable la relance du championnat national le plutôt possible. .
Afin d’éviter des sanctions lourdes de la part de la FIBA internationale et d’Afrique, le comité a veillé à mettre ces deux instances au courant de toutes ses actions. Ainsi plus de huit missives portant sur les actions initiées par le C-P leur ont été transmises. De même, le président du Comité a tenu une séance de travail avec le secrétaire général de la FIBA Afrique le 21 Février 2020 à Abidjan. Durant cette rencontre le président a présenté les traits saillants du plan d’urgence et les voies susceptibles de faire sortir le basketball marocain de la situation de crise.
En attendant la levée de l’état d’urgence sanitaire, les futurs dirigeants du basket national doivent prendre en considération le fait que la stabilité de la gestion de la fédération est tributaire d’un certain nombre de conditions, à savoir l’instauration d’une administration permanente chargée de la gestion de la fédération, l’accompagnement du Ministère de tutelle du nouveau bureau fédéral élu en l’assistant pour une prise en main rationnelle de la fédération, et enfin la mise en place d’une direction Technique nationale permanente et contractuelle pour une durée équivalente à une olympiade en lui assurant les moyens pour la mise en œuvre d’un plan de développement global de la discipline.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.