Informer sans parti pris

Renforcement des capacités pour lutte contre le Commerce illégal de la faune sauvage au Maroc  

2 min read

Le Fonds International pour la Protection des Animaux (IFAW) organise en collaboration avec le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification et de l’association Animal Advocacy and Protection (AAP) deux ateliers de formation au profit des agents douaniers et forestiers au Royaume du Maroc dans les villes de Nador et Tanger, respectivement du 20 au 22 et du 26 au 28 février 2018.

L’objectif de ces deux ateliers vise le renforcement des capacités de ces agents pour la lutte contre le commerce illicite des espèces de flore et de faune sauvages, à travers des exposés sur les efforts déployés aux niveaux national et international pour réduire ce phénomène, ainsi que l’expérience internationale dans la lutte contre le commerce illicite de ces espèces, en plus des exercices pratiques dans le domaine de l’inspection et du contrôle, ainsi que des présentations sur la législation nationale et les traités internationaux pertinents.

Le choix des villes de Nador et Tanger pour accueillir ces ateliers, auxquels ont pris part les agents des douanes, des eaux et forêts, des cadres de l’Office national de la sécurité sanitaire des produits alimentaires et des représentants de la Gendarmerie royale, a été porté en raison de leur proximité des points de passage des frontières vers l’Europe, qui constitue la principale destination pour la vente de nombreuses espèces de flore et de faune sauvages, pour ne citer que le singe magot qui est l’une des espèces dont le nombre a été réduit de manière significative ces dernières années en raison de la pression croissante sur son habitat naturel et le commerce des jeunes utilisés comme des animaux de compagnie.

Ces ateliers visent principalement à renforcer la coopération entre les différents acteurs impliqués dans la mise en œuvre des obligations internationales du Maroc dans la lutte contre le commerce d’espèces sauvages, en particulier les dispositions de la CITES, qui constitue un des mécanismes les plus importants adoptés par la communauté internationale, pour lutter contre le commerce illégal de ces espèces. Ces ateliers contribueront également à renforcer les capacités des cadres et des acteurs dans l’application de la législation nationale, en particulier les dispositions de la Loi n ° 29.05 sur la protection des espèces de flore et de faune sauvages et au contrôle de leur commerce.

L’organisation de ces ateliers rentre dans le cadre du projet de protection du singe magot (Macaca sylvanus) au Maroc, financé par le programme « Born To Be Wild » de l’association AAP et mis en œuvre par IFAW, en collaboration avec le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.