Susan Wojcicki,  PDG de YouTube, limite le temps d’exposition de ses enfants aux écrans

2 min read

Alors que les pédiatres recommandent une utilisation limitée des écrans par les enfants, même la PDG de YouTube, Susan Wojcicki, ne veut pas que ses enfants passent trop de temps devant l’application qu’elle dirige. Susan Wojcicki n’autorise ses cinq enfants qu’à regarder les contenus proposés par YouTube Kids, la version pour enfants de YouTube.

Sur YouTube Kids, les vidéos sont toutes filtrées à l’aide d’un algorithme afin de prévenir la diffusion de contenus problématiques.

Mes enfants les plus jeunes ont la permission d’utiliser YouTube Kids, mais je limite le temps qu’ils passent dessus, a-t-elle dit à la chaîne de télévision américaine CBS. Je crois que les excès de tout genre ne sont pas une bonne chose.

Mais il y a beaucoup de choses à apprendre sur YouTube. Je vois YouTube comme une bibliothèque mondiale, a-t-elle ajouté. Pourtant, YouTube a été plusieurs fois épinglée pour sa gestion de la question du respect et de la protection des mineurs.

En septembre dernier, la plateforme a écopé d’une amende historique de 170 M$ pour avoir collecté des données d’enfants. À la même période, une enquête du site CNet révélait que les algorithmes d’IA de YouTube échouaient à reconnaître des vidéos mettant en vedette des personnes mineures alors que l’application s’était engagée à désactiver les commentaires sous les vidéos mettant en vedette des enfants ou des jeunes.

Plus grave, des vidéos expliquant comment se suicider ou faisant la promotion de l’exploitation sexuelle et des attaques par arme à feu ont été trouvées sur YouTube et YouTube Kids.

Susan Wojcicki imitée par d’autres PDG

Ce n’est pas la première fois que Susan Wojcicki déclare limiter le temps d’exposition de ses enfants aux écrans. Cet été, elle avait indiqué qu’elle confisquait parfois les téléphones de ses enfants, surtout quand ils sont en vacances, afin de les aider à se focaliser sur le moment présent.

D’autres membres de la direction de grosses entreprises technologiques imposent également des règles à leurs enfants en matière d’utilisation des écrans.

Le PDG de Google, Sundar Pichai interdit par exemple à son fils de 11 ans d’avoir un téléphone cellulaire. Et Evan Spiegel, le fondateur de Snapchat, n’autorise ses enfants à rester devant un écran qu’une heure et demie par semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.