Informer sans parti pris

Un Fonds pour la Résilience aux Changements Climatiques

4 min read

Dans le cadre de son objectif de remédier à la vulnérabilité de l’Afrique face au risque climatique, Africa Finance Corporation a créé une branche de gestion d’actifs indépendante, AFC Capital Partners, dont sa première offre serait : Infrastructure Climate Resilient Fund/ le Fonds des Infrastructures pour la Résilience Climatique.
AFC Capital Partners prévoit de lever 500 millions de dollars au cours des 12 prochains mois et 2 milliards de dollars dans les trois années à venir. L’ICRF agira à la fois en tant qu’investisseur direct et en tant que fonds de co-investissement pour améliorer la qualité des ports africains, des routes, des ponts, des voies ferrées, des télécommunications, de l’énergie propre et de la logistique face à la hausse des températures et du niveau de la mer en raison du changement climatique.
« AFC Capital Partners renforcera notre capacité pour assurer des solutions d’infrastructure intégrées qui s’avèrent essentielles au développement de l’Afrique dans l’ère post-Covid ». a déclaré Samaila Zubairu, Président et Directeur Général de l’AFC. « L’Infrastructure Climate Resilient Fund nous permettra de soutenir l’adaptation au climat ainsi que des projets qui réduisent les émissions de carbone et catalysent notre continent pour parvenir à mieux se reconstruire, avec des infrastructures durables et plus résistantes au climat. Et nous sommes ravis d’accueillir Ayaan Zeinab Adams en tant que PDG d’AFC Capital Partners. Elle apporte une riche expérience à l’AFC et permettra aux investisseurs d’accéder à une exposition significative sur le marché des infrastructures en Afrique.  »
En tant qu’ancien dirigeant de la branche du secteur privé du Fonds vert pour le climat dans le cadre de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, et ancien directeur des investissements et directeur principal de la Société financière internationale (SFI) du Groupe de la Banque mondiale, Ayaan apporte 27 ans d’expérience dans la réponse climatique et l’investissement à son nouveau rôle.
Le continent Africain qui a le moins contribué au changement climatique en est le plus exposé en raison du genre de logements, des transports, des structures industrielles et énergétiques qui sont mal équipées pour résister aux tempêtes, inondations, sécheresses, incendies de forêt et autres dangers liés aux conditions météorologiques extrêmes. Selon le Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques des catastrophes, sans intervention urgente, le coût des dommages structurels causés par les catastrophes naturelles passera à 415 milliards de dollars par an d’ici 2030, par rapport à 250 à 300 milliards de dollars actuellement. Les dommages causés aux voies ferrées, aux routes, aux ponts, aux ports maritimes et aux réseaux électriques s’ajouteront au déficit d’infrastructure actuel qui s’élève à 130 à 170 milliards de dollars par an. La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement a estimé que des infrastructures d’une valeur totale de 2,3 milliards de dollars sont nécessaire pour l’Afrique.
AFC Capital Partners constitue un élément central de la stratégie quinquennale adoptée par la Corporation, définie en 2018, visant à élargir sa gamme de solutions de financement pragmatiques et innovantes, en mettant l’accent sur la mobilisation des capitaux pour favoriser le développement d’infrastructures résilientes face au changement climatique.
« Un financement important est nécessaire de toute urgence pour construire des infrastructures physiques qui survivra aux forces du changement climatique », a déclaré Ayaan. « La bonne nouvelle est qu’une grande partie de cet investissement est compatible avec des rendements compétitifs pour les investisseurs, en tirant parti de l’expertise, des relations et des modèles de financement mixte qui ont été testés et évalués pendant de nombreuses années par Africa Finance Corporation ».
Ayaan a joué un rôle clé pour établir le mandat de la structuration du secteur privé du Fonds Vert pour le Climat et a rapidement fait évoluer son portefeuille en trois ans pour atteindre 2,1 milliards de dollars d’investissements en Afrique, en Asie-Pacifique, en Amérique latine et dans les Caraïbes. Auparavant, elle a également été Directrice générale des Fonds pour l’Afrique du Groupe CDC basé au Royaume-Uni.
Le mandat d’AFC Capital Partners est aligné avec celui d’AFC concernant l’offre des opportunités d’investissement attrayantes à la communauté mondiale du financement du développement et des investisseurs commerciaux, qui recherche des rendements à long terme grâce à des structures qui protègent les infrastructures construites en Afrique contre les risques climatiques. Le fonds nouvellement créé, établi à l’ile Maurice, utilisera des structures traditionnelles de financement de projets et de capital-investissement, soutenues par un mélange de financement concessionnel, de subventions et de fonds à conditions favorables.
« Notre objectif consiste à rester fidèle au antécédents, aux compétences et à l’intérêt des investisseurs d’AFC sans compromettre la capacité de fournir des sorties opportunes et une entrée transparente de nouveaux investisseurs sur le principe de pleine concurrence », a conclu Ayaan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.