Informer sans parti pris

Une nouvelle usine pour l’automaticien Altenov

2 min read

Le groupe industriel engage 12 millions d’euros dans la construction d’une nouvelle usine près de Rennes et va reprendre CIP Automation à Lamballe. Le groupe rennais conçoit des automatismes pour le suivi de production, la maintenance prédictive. Il est aussi spécialiste de la réalité virtuelle. « Pour répondre à notre croissance annuelle de 4 à 5 %, nous avons besoin de nouveaux espaces », indique Vincent Rault, le P-DG d’Altenov.

Le groupe, qui a réalisé 45 millions d’euros de chiffre d’affaires l’an dernier, va démarrer un investissement d’un montant de 12 millions d’euros dans une nouvelle usine de plus de 10.000 m2 située à Betton, près de Rennes. Les équipes d’Altenov seront dans leurs nouveaux murs au cours de l’automne 2019. Une vingtaine d’emplois supplémentaires vont être créés.

Contrôlé uniquement par ses salariés – 180 des 400 collaborateurs sont actionnaires -, Altenov intervient dans tous les secteurs industriels. Ses clients sont Airbus, PSA mais aussi des groupes de l’agroalimentaire comme Avril, Triskalia ou Terrena. Près de la moitié des collaborateurs de l’entreprise rennaise sont affectés à son bureau d’études.

Reprise de CIP Automatisme

Afin de compléter son dispositif, Altenov effectue régulièrement des croissances externes. « Nous venons de signer un protocole de reprise de la société CIP Automation. Basée à Lamballe, cette affaire composée de 30 salariés nous apporte ses compétences en automatisme pour l’agroalimentaire, notamment les laiteries », continue le dirigeant. Il a aussi fait entrer dans son périmètre ID Automatisme (30 salariés) et EMA Ingenierie (10 salariés). Sa cible est celle de petites sociétés régionales.

Si la France représente la très large majorité des activités du groupe breton, 10 % de ses ventes s’effectuent à l’étranger, notamment dans le Maghreb où il accompagne des industriels de l’agroalimentaire au Maroc et en Tunisie. Il est aussi proche de Naskéo, spécialiste des méthaniseurs qu’il suit actuellement au Japon. Il intervient également pour le groupe PSA en Iran. Altenov réinvestit dans ses différentes activités l’ensemble de ses résultats annuels. Les salariés actionnaires valorisent leurs titres uniquement au moment de leur cession.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.