Informer sans parti pris

Viol collectif sur une élève française Calude Monnet à Mohammedia

2 min read
Le parquet a ordonnée l’ouverture d’une enquête suite à une plainte pour le viol d’une fille mineure, agée de moins de 13 ans, de nationalité française. Les auteurs, selon les dires de la palinte, déposée par la mère de la victime, aurait été perpétrée par ses camarades du collège Claude Monet de la mission française à Mohammedia. Une affaire qui secoue l’opinion publique locale notamment les parents des élèves et dont les étincelles arrivent jusqu’à Paris qui suit l’affaire de près.
Quatre élèves du collège sont poursuivis dans cette affaire, qui a choqué la communauté française dans la région de Casablanca. Ils sont notamment poursuivis pour viol sous la menace, incitation à la débauche et de harcèlement sexuel.La mère de la victime a déclaré au site d’information arabophone, Hespress, qu’elle a subi des pressions  pour qu’elle abandonne les poursuites à l’encontre des élèves impliqués dans le viol de sa fille.Elle a ajouté qu’au moment de son agression sa fille avait subi des menaces de la part des agresseurs. Ils la menaçaient surtout de publier des photos et des vidéos sexuelles qu’ils avaient filmées alors qu’ils la violaient en groupe.Elle a également expliqué que les quatre élèves entraînaient sa fille dans une bâtisse abandonnée, près du collège, pour la forcer à se soumettre à leurs désirs sexuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.