Informer sans parti pris

Zagora: Appel à l’investissement dans le domaine des oasis

2 min read

Les participants à une rencontre scientifique, organisée dans le cadre du Forum international des oasis et du développement local à Zagora, ont appelé à la promotion des investissements publics dans les oasis afin de renforcer leur rôle en tant que levier de développement local.
Lors de cette rencontre consacrée à la thématique de la « la gestion territoriale du domaine des oasis », les intervenants ont mis l’accent sur les déséquilibres au niveau du territoire, compte tenu des changements sociologique, environnemental et social survenus dans cet espace désertique.
Les participants ont relevé les obstacles se rapportant à l’absence de projets structurants en harmonie avec les spécificités de ces zones, relevant les défis qui entravent le développement des oasis, notamment la désertification et la pénurie d’eau.
Intervenant à cette occasion, le directeur du Programme d’accompagnement pour la valorisation durable des ksour et kasbah, Bouazza Barka, a mis en avant la valeur des ksour comme un symbole de la culture locale et une spécificité des oasis, ainsi que son rôle dans la création d’une dynamique de développement.
De même, M. Barka a présenté un aperçu des objectifs du programme visant à trouver un cadre adéquat à même d’encourager les intervenant locaux à adopter les résultats du processus de valorisation durable du patrimoine que représentent les Ksours et Kasbah, ajoutant que ce cadre va contribuer à améliorer les conditions de vie de la population aussi bien sur le plan économique que social.
Pour sa part, Noureddine Bouamali, chercheur à l’Université Moulay Ismail de Meknès, a mis en exergue le patrimoine archéologique de Zagora et la valeur du patrimoine culturel des oasis, soulignant les spécificités historiques et culturelles qui caractérisent ces oasis ainsi que la diversité et la richesse de ses affluents.
Le reste des interventions ont insisté sur la nécessité de créer des projets générateurs de revenus au profit de la population, de restaurer le patrimoine des oasis et faire face aux obstacles menaçant leur existence, notamment la sécheresse et l’avancée du désert.
Cette rencontre scientifique s’inscrit dans le cadre du programme du Forum qui comprend plusieurs séminaires encadrés et animés par des experts et chercheurs marocains et étrangers ayant travaillé sur les possibilités de développement du domaine des oasis des années durant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.